La commanderie de Bordeaux à Genval

Le vignoble de Genval a reçu une prestigieuse délégation, voici peu: la Commanderie de Bordeaux de Wallonie, soit une assemblée d’oenologues et vignerons qui partagent la même passion pour Bacchus. Ils ont pu apprécier le tout jeune vignoble planté derrière le Beau Site.

Un vendredi de janvier, froid mais sec, la Commanderie de Bordeaux en Wallonie s’était donné rendez-vous dans un restaurant de Genval, la Clé. Au menu des convives, des plats de brasserie, mais aussi la préparation de leurs activités: visite à Bordeaux, dégustations et autres agapes. Le Grand Conseil de Bordeaux regroupe une septantaine de commanderies dans le monde. Celle de Wallonie est toute récente, créée avec la complicité de la Commanderie de Bruxelles. Pour ces ambassadeurs du bordelais, le vin est plus qu’un plaisir, une passion que l’on sert avec sérieux.

Christophe Waterkeyn (Villers-la-Vigne), Henri Demul (maître de la Commanderie de Bordeaux de Wallonie) et Jean-René Pyls (grand maître territorial, maître émérite et maître honoraire de la Commanderie de Bordeaux de Bruxelles)

La commanderie réunit des vignerons, dont Philippe Grafé et nos amis de Villers-la-vigne, ainsi que des oenologues et oenophiles. Christophe Waterkeyn, de Villers-la-Vigne, était de la partie lors de cette visite genvaloise. Du verre au vignoble, il n’y avait qu’une avenue à remonter. Les ambassadeurs des prestigieux crus du bordelais ont pu apprécier sur le terrain le travail des vignerons bénévoles de Genval.

Entre Bordeaux et Genval, il y a près de 900 kilomètres de distance et une échelle… légèrement différente. Les 14 ares du domaine du Beau Site sont une goutte de vin au regard des 64.000 hectares de vignobles bordelais. Il n’empêche, la passion des vignerons est commune et la villa du Beau Site, même sous sa carapace d’échafaudages, a la fière allure d’un château du Médoc.

« C’est vraiment du beau travail et on ne peut que louer une initiative si sympathique », a commenté , Henri Demul, maître de la Commanderie de Bordeaux de Wallonie . « Je suis vos aventures de près et même en voisin: j’habite aussi Genval, à deux pas ». De précieux conseils sont distillés. La vigne devra être prochainement palissée. Faut-il privilégier le bois ou l’acier pour les supports? Les visiteurs suggèrent de mêler les deux: le bois en tête de ligne pour l’aspect esthétique, l’acier ailleurs pour la durabilité.

Nos amis de Villers n’étaient pas venus les mains vides. Des bouteilles de leur nectar, le précieux Régent qu’ils produisent, ainsi qu’un parchemin scellant les liens conviviaux entre Villers-la-Vigne et Genval faisaient partie des bagages. La visite s’est achevée au coin d’un âtre, chez Joseph et Nicole, le feu réchauffant les coeurs et le verre de l’amitié partagé.

Les photos de la visite sur Flickr.

www.grandconseilvinsbordeaux.com

DSC08897

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s