La première gorgée de vin

Luc, notre « apprenti maître de chais » comme il préfère qu’on le présente, veille soigneusement sur le précieux nectar, les 10 litres du premier millésime du vignoble de Genval. Il tenait à faire goûter le vin en cours de fermentation.

Luc, ingénieur dans le domaine brassicole, aménage une micro-brasserie chez lui, à Rosières. Les cuves en inox attendent dehors d’être installées. Le local déjà aménagé pour respecter les meilleures conditions sanitaires sert de laboratoire et de chais pour cette première vinification du vin de Genval.

Le vin est en pleine phase de fermentation, encore trouble dans sa tourie. Luc veille dessus avec le soin d’un jeune père, prenant souvent la température, attentif au moindre signe. Il est temps de goûter enfin le breuvage. Et tout de suite, c’est la bonne surprise : le vin s’avère fort agréable, présentant une belle acidité. Les notes d’agrume évoquant le sauvignon sont bien présentes. On retrouve la personnalité du cépage, le Solaris, tel qu’on a déjà pu le déguster, notamment au domaine du Chenoy ou chez son voisin du Ry d’Argent.

Il est encore trop tôt pour crier victoire. La vinification est en cours, la prochaine étape prévue étant le soutirage. La mise en bouteille devrait avoir lieu au début de l’année prochaine. Nul doute que la curiosité sera grande, le jour où l’on débouchera le premier flacon !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.