On écime les têtes qui dépassent

130811_Matinee_06Les vignerons de Genval s’étaient donné rendez-vous le dimanche 11 août pour une 12e matinée de travail au domaine du Beau Site. La sécateur devait à nouveau entrer en action. L’objectif était notamment d’écimer les pieds de vigne. Et cela a coupé sec!

130811_Matinee_03La vigne est comme une liane. Si le printemps a été tardif, le soleil fort généreux en juillet et en août a permis au végétal d’exprimer toute sa démesure: les sarments ont poussé dans tous les sens. Il était temps d’y mettre de l’ordre. Les vignerons ont circulé dans les rangs de vigne pour écimer (diminuer la hauteur), chasser les gourmands et égrapper les pieds qui auraient été oubliés lors du rendez-vous précédent.

Une bonne vingtaine de bénévoles ont participé à l’action. Un visiteur inattendu a fait son apparition au Beau Site: Igor, jeune poulain de 3 ans que nos amis de Trait pour trait ont conduit jusqu’ici. Des chevaux de trait reviendront sans doute à l’automne pour butter le sol au pied des ceps.

130811_Matinee_02

Un autre objectif de la matinée était de fixer les ancres qui tendront les fils, point important dans le dispositif de palissage. Plusieurs bénévoles étaient à la manoeuvre, mais il a fallu rapidement se rendre à l’évidence: le sol est trop sec, trop dur. Il faudra attendre l’automne pour mener à bien l’opération, quitte à utiliser une tarière pour faciliter le travail.

130811_Matinee_09La bonne nouvelle, ce dimanche, vient des premières estimations de Luc, notre maître de chais. A vue de nez (appendice essentiel de tout bon oenophile), il estime que l’on pourrait obtenir près de 100 litres en septembre. Deux grappes ont été conservées par pied de vigne, cette année. La météo a été excellente en juillet et août et les raisins se gorgent de soleil.

Il faudra précisément les protéger de leur deuxième plus grand prédateur (le premier, c’est bien entendu nous, les vignerons): les oiseaux. L’an dernier, les volatiles gourmets avaient fondu sur notre domaine et il avait fallu vendanger en catastrophe pour une bien maigre récolte (de quoi produire 10 litres tout au plus). Cette année, des précautions seront prises: des filets seront tendus précisément à la prochaine activité.

130811_Matinee_12Ce n’est pas encore du Solaris de Genval qui a coulé dans les verres à l’heure de l’apéro. Un bon rosé bien frais a fait l’affaire à midi pour clôturer en beauté ce rendez-vous au vignoble. L’occasion pour les nouveaux venus de goûter aussi l’ambiance conviviale qui règne au domaine du Beau Site.

130811_Matinee_07

Un commentaire sur « On écime les têtes qui dépassent »

  • La vigne n’est pas COMME une liane, la vigne EST une liane. Témoins les vrilles qui permettent aux sarments de s’accrocher à tout ce qu’ils trouvent …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s