La Fête des Combattants, tambour battant

170903FeteCombattants172La 7e édition de la Fête des Combattants et du vignoble s’est déroulée sans une ombre au tableau, ce dimanche 3 septembre à Genval. Plusieurs milliers de visiteurs ont profité de l’ambiance bon enfant qui y régnait, de la musique, des multiples animations qui ont égayé cette journée.

170903FeteCombattants374Au petit matin du 3 septembre, l’avenue s’ébroue lentement. Elle présente un paysage étrange: il n’y a plus la moindre voiture stationnée, mais des tentes ont poussé de ci de là.  Des bâches apparaissent, des meubles sortent, la brocante se prépare. Il n’y a pas d’emplacement défini: ici chacun sort ses trésors du grenier ou de la cave.

170903FeteCombattants207

170903FeteCombattants365

Au domaine du Beau-Site, les préparatifs vont bon train: une joyeuse équipe de bénévoles dispose les tables, les bancs, les toiles. C’est qu’on attend de nombreux convives pour le stand de la brasserie Le Goupil, le bar à vin et le BBQ du vignoble. Le Syndicat d’initiative pose ses livres et ses brochures, le stand de churros s’installe, D’clic déploie ses châteaux gonflables et stand de ballon.

170903FeteCombattants323

La fenêtre de tir était étroite, question météo, après plusieurs jours grincheux. Au matin du dimanche, pas un nuage à l’horizon, le public a commencé à affluer à partir de 9h, de plus en plus nombreux. Le soleil avait de quoi réchauffer les esprits.

170903FeteCombattants150

La température est montée encore d’un cran quand la Fanfare du Commando Fête s’est mise en branle. Quelle équipage! Ils ont fait trembler les façades, battre les mains. Ils ont une sacrée touche. Leur musique endiablée avait de quoi ravir les coeurs.

 

170903FeteCombattants036Mais ce n’est pas le seul concert. Une autre fanfare, le Sourissimo’s Band, a apporté une délicieuse note dixieland. Les badauds étaient à la fête. Et quand les deux fanfares ont joué ensemble, devant le Beau-Site, cela formait un beau cocktail.

 

 

170903FeteCombattants054Dans un registre presque aussi clandestin que les bars, un boeuf s’est improvisé devant une maison, modestement annoncé comme le trio LSD. Derrière cet acronyme, il n’y avait rien de moins que l’hallucinant alliage de Loos (Charles), Stalon (Olivier) et Delporte (François). Ils ont mis la barre très haut.

 

170903FeteCombattants250La culture était décidément au rendez-vous de cette Fête: le hall et le séjour de la Villa du Beau-Site étaient investis par une exposition qui a convaincu les nombreux visiteurs. Elle réunissait les artistes qui ont décoré jusqu’ici les étiquettes du vin de Genval (Paola Connor, Colette Carpentiez, Michèle Marlière, Anne-Françoise Jadin), mais aussi des invités: les céramiques de Françoise Bertin et les sculptures de Jacques Kempinaire. La bibliothèque communale était aussi présente à la Fête, avec un atelier créatif aménagé chez une habitante de l’avenue, un peu plus loin.

170903FeteCombattants247

170903FeteCombattants194Le patrimoine était aussi à l’honneur. Bien entendu le public pouvait (re)découvrir l’histoire de l’avenue au travers des agrandissements des vues et cartes postales anciennes, mais le comité de quartier a voulu mettre aussi en lumière les sgraffites de Paul Cauchie, au numéro 96 de l’avenue. Dans la serre du Beau-Site, c’est l’oeuvre de Paul Hamesse qui était présentée, en même temps que des projets de quartier (Potager collectif des Combattants et les Incroyables comestibles). Les visiteurs ont pu profiter de cette journée pour découvrir deux beaux jardins de l’avenue (les Roches Fleuries et The English Garden), ainsi que le Musée du tir à l’arc, rue Lannoye.

170903FeteCombattants310

170903FeteCombattants267Les enfants n’étaient pas en reste: de nombreuses animations leur étaient proposées: magicien, bulles de savon, contes, jeux géants, atelier créatif (par l’atelier des jeunes). D’clic avait aussi mis les petits plats dans les grands en leur servant non pas un, mais deux châteaux gonflables devant le Beau-Site. Les enfants étaient r-a-v-i-s (et les parents aussi).

170903FeteCombattants022

170903FeteCombattants257Mais la Fête des Combattants, c’est aussi celle du vignoble. Ce dernier était présent en force avec un BBQ et un bar à vin. A ses côtés, la brasserie Le Goupil, créée il y a peu par le maître de chai du vignoble, Luc De Vos. Un stand de churros voisin, la fameuse paëlla de Valentin, le boulanger de la Genvaloise, et de nombreux bars clandestins étaient présents pour calmer les faims et étancher la soif tout au long de l’avenue.

170903FeteCombattants140

170903FeteCombattants015Parmi tous ces ingrédients qui font le secret de la fête, il y en a un qu’il ne faudrait pas oublier: la convivialité. Tous ont pu la savourer en ce dimanche ensoleillé. C’était la 7e édition de la Fête des Combattants. Vu le succès de foule et d’estime, il en faudra sans doute une 8e…

170903FeteCombattants068

 

2 commentaires sur « La Fête des Combattants, tambour battant »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s