Traque aux coccinelles asiatiques

180822Coccinelle04Ce mercredi, des petites boîtes ont été disséminées dans la vigne, des pièges contre des ennemis insidieux: les coccinelles asiatiques! Ils ont été posés par Anne-Catherine Mailleux, docteur en sciences, fondatrice de Domobios, entreprise qui innove dans des solutions pour éliminer des petites bêtes envahissantes, sans insecticide!

Parmi les innovations de Domobios, il y a notamment des traitements contre les acariens, contre les punaises de lit ou encore contre les poux. Cette fois, la scientifique s’attaque aux coccinelles asiatiques, une vraie plaie pour l’homme, mais aussi… pour le vigneron.

edfLa coccinelle asiatique,  Harmonia axyridis de son petit nom, a été importée pour lutter contre les pucerons. Cela partait d’une bonne intention: cette coccinelle ne devait pas survivre à nos hivers, ce qui aurait dû permettre de contrôler sa prolifération. Sauf qu’elle s’est réfugiée dans les maisons et dans la nature. Et elle a malheureusement pullulé, envahissant l’Europe, l’Amérique du Nord, l’Afrique du Sud. La Wallonie n’y a pas échappé. La coccinelle asiatique est devenue en dix ans l’une des cinq espèces les plus abondantes observées au sein des habitats agricoles.

 

Cela peut devenir une vraie infection quand les coccinelles prennent domicile dans votre maison. Elles s’agrègent en grand nombre. Leur présence s’accompagne de multiples maux. « Elles libèrent des composés chimiques odorants qui peuvent provoquer allergies, conjonctivites, voire des réactions urticaires », note Anne-Catherine.

edfLes vignobles ne sont malheureusement pas épargnés. La coccinelle asiatique adore se loger dans les grappes bien sucrées. Anne-Catherine a repéré au domaine quelques individus isolés. Heureusement, lors des vendanges, on trie très soigneusement le raisin, enlevant les baies abîmées et écartant les insectes.

180822Coccinelle06

La coccinelle asiatique ne fait pas bon ménage avec le vin: si on l’écrase avec le raisin au moment du pressage ou du foulage, cela ferait du gâchis. Comme le résume Anne-Catherine, les alcaloïdes toxiques contenus dans son corps contaminent alors le vin qui devient infect!

180822Coccinelle07

Domobios travaille sur une solution écologique qui joue sur le côté bling-bling des coccinelles asiatiques. Des pièges sans composé toxiques sont testés: ces petits monstres y sont attirés et éliminés. Plusieurs de ces pièges ont été posés, ce mercredi, au domaine, dans nos rangs de Solaris.

Anne-Catherine est aussi une habitante du quartier. Elle a déjà travaillé au vignoble de Genval, parmi les autres bénévoles. Elle a pu expliquer sa démarche lors de la dernière matinée de travail. Tant mieux si le domaine peut faire avancer la science!

180822Coccinelle05

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s